04 oct. 2011 - Izza

ART N’ PARIS OCTOBRE 2011

art'nparis streetculture

Il fait beau, il fait chaud, alors voici notre Street Selection pour octobre. De quoi se balader dans Paris et profiter d’une “Street balade” qui vous fera découvrir plein d’artistes:

HOPARE

Inlassable travailleur, précis et passionné, HOPARE est originaire du Mourli ghetto . Depuis son atelier , il essaime ses illustrations , toile , installation ,et peinture en rue. Ce créatif puise son inspiration dans “les paysages urbains , friches , photographies ”.. Défenseur de la simplicité des méthodes, HOPARE transcende crayons , pinceaux , brosses , bombes , collages , et tout ce qui lui passe sous la main dans un souffle de sensualité et de contraste picturale qui ne laisse nul indifférent.

MJC CYRANO
Vernissage Vendredi 7 octobre · 19:00 - 22:00
Exposition du 3 au 29 octobre par HOPARE
160 avenue du Général Leclerc
Gif-sur-Yvette, France

SHAKA

Figure majeure de l’art urbain depuis plus de 15 ans, SHAKA a su imposer son style unique, puissant et décharné, sur les murs des rues et des galeries.

Pour son Solo Show à la Galerie Lazarew, l’artiste présentera une série de fresques et de sculptures sur toile. Grâce à une technique inédite, ses personnages s’invitent dans notre espace et nous interpellent, en mettant en évidence l’absurdité de nos propres comportements.

SHAKA montrera également pour la première fois quelques pièces de sa nouvelle série, audacieuse et engagée, inspirée du supplice du goudron et des plumes.

Solo Show à la Galerie Lazarew, 6 octobre – 5 novembre 2011
Vernissage le jeudi 6 octobre à partir de 18h30
Galerie Alexandre Lazarew
14 rue du Perche, 75003 Paris
Mardi – vendredi : 14h à 19h
Samedi : 10h à 20h

HEY

Le musée de la Halle Saint Pierre et la revue HEY! s’associent pour présenter l’exposition HEY! modern art & pop culture. Rencontre inévitable au sein de la scène culturelle alternative entre les courants de la pop culture et les formes populaires de l’art moderne et contemporain que sont l’art brut et l’art singulier. Notre société est une « culture-monde » à laquelle l’art pictural n’échappe pas. Aujourd’hui, l’esprit de la rue et du populaire est partout et gagne les institutions. Dans l’esprit de la revue HEY!, l’exposition se veut le relais et la caisse de résonance de cet art urbain, pop et outsider.

Qu’ils détournent les fondements d’une civilisation technicienne dont ils représentent les ouvertures permises à la création artistique et à la libre invention, ou qu’ils entretiennent les liens les plus ténus possibles avec toute espèce d’environnement culturel ou de médiatisation, la soixantaine d’artistes présentés dans l’exposition ont en commun de contester les frontières hiérarchiques qui séparent le grand Art de la culture populaire. Leurs généalogies culturelles et leurs cousinages donnent à cette exposition l’allure d’un cabinet de curiosités du XXIème siècle. Représentants emblématiques de la Pop culture ou héritiers de la forme la plus singulière de l’art, l’art brut, ils sont le pollen libre de la création culturelle.

Plus d’info sur le site de Halles saint pierre
Exposition Hey du 15 sept. 2011 – 4 mars 2012
Halle Saint Pierre
2, rue Ronsard – 75018 Paris
M° : Anvers, Abbesses
Tél. : 33 (0) 1 42 58 72 89

DIAMOND & LUCAMALEONTE

Placée sous la curatelle de Marta Gargiulo, l’exposition présente deux artistes phares issus du Street Art Romain, Lucamaleonte et Diamond. Rencontre entre une recherche esthétique, graphique, parfois poétique, et une volonté de transgression, de contestation. Une exposition qui a lieu dès le 9 octobre Rue de Beauce à Paris. Des artistes sont régulièrement invités à se produire dans le salon d’un appartement parisien au cœur du Marais. Le projet naît d’une collaboration entre Michèle Bouhana et Angela di Paolo.

Au sein de son parcours alternatif dans l’univers de l’art contemporain, Rue de Beauce rencontre Mondo Bizzarro, galerie romaine qui depuis toujours s’est engagée dans la promotion de nouvelles tendances artistiques circulant entre Pop Surréalisme, Urban art et dessin contemporain, et décide de s’associer à cette galerie pour un cycle d’expositions avec l’intention d’introduire à Paris, un art encore peu exploré et montré.

Lucamaleonte, Sans titre, pochoir et aérosol sur toile

DIAMOND & LUCAMALEONTE, Wall In Progress
Vernissage le dimanche 9 octobre de 15h à 21h

Exposition du 10 octobre au 27 novembre 2011
Sur rendez-vous à : ruedebeauce@gmail.com

Rue de Beauce, 3, rue de Beauce, Paris 3e
Plus d’infos : Rue de Beauce

Mais aussi:

TRACKERS

La Gaîté lyrique invite Rafael Lozano-Hemmer du 30 septembre au 13 novembre 2011 pour la première exposition monographique de cet artiste mexicain en France. Il offre une vision nouvelle et dynamique de la création contemporaine mexicaine entre architecture et performance artistique.

TRACKERS est un agencement inédit de douze installations interactives créées par l’artiste mexico-canadien Rafael Lozano-Hemmer. Ses pièces allient projection et techniques de surveillance pour entraîner le visiteur dans leur danse : capteurs, caméras, puissants projecteurs et autres dispositifs de détection sont au cœur de sa démarche et de ses œuvres spectaculaires et participatives.
Leur sous-texte politique, toujours présent, ne se fait jamais charge
moralisante : l’artiste s’empare de ces outils pour créer une expérience unique toujours ludique, qui combine technologies de pointe et commentaire sur l’époque, et dont la limpidité n’est qu’apparente. C’est en complice qu’il nous invite à la visite de TRACKERS.
L’exposition TRACKERS est organisée par la Gaîté lyrique en collaboration avec InC France-Mexique.

YAYOI KUSAMA

Le Centre Pompidou présente la première rétrospective française consacrée à l’artiste japonaise Yayoi Kusama : à travers un parcours chronologique composé de 150 œuvres, réalisées entre 1949 et 2001, l’exposition suit les grands moments de la vie de l’artiste et illustre le caractère protéiforme (peintures, sculptures, environnements, performances) d’une œuvre que Kusama qualifie elle même d’«obsessionnelle ».  Fortement arrimée à un souvenir d’enfance, une hallucination à partir de laquelle elle élaborera le motif du pois (dot), cette œuvre inclassable exerce toujours une forte influence sur la scène contemporaine.

Centre Pompidou

Place Georges Pompidou (75004)

10 octobre 2011 – 9 janvier 2012
11h00 – 21h00