21 sept. 2011 - Jess

Le courrier des danseurs : Au coeur du Boot Dance Camp

lecourrierdesdanseurs

Le Boot Dance Camp soit le camp militaire de la danse…

Pour cette  première édition  les Serial Stepperz n’ont rien laissé au hasard.

En plein cœur du Maroc  à Saidia,  se mêle un contraste entre l’armée et le cadre paradisiaque.. .

Un seul objectif nous réunit « la danse » ! Le hip hop, la House, le ragga jam…

C’est ici que commence l’aventure.

Bagage en main, notre arrivée à l’hôtel nous met dans l’ambiance du séjour.

Accueilli par tous les membres des Serial  Stepperz et les Guests (Marvin RAF Crew et Laure Courtellemont) , postés en tenue militaire au garde à vous, tout est préparé dans les règles de l’art (mée).

Le ton est donné, personne ne sourit. Le colonel Baba nous briefe  quelques minutes sur la « mission » que nous allons effectuer pendant la semaine. Nous sommes plongés dans un camp de l’US Navy, la pression est au rendez-vous.

Après ces quelques minutes de briefing nous sommes partagés entre crise de rire et peur de ce qui nous attend.

Lendemain de notre arrivée,  levée 5 H 45, réveillés par nos « supérieurs » ils sont brefs : nous devons être prêts en 15 minutes pour se rassembler dans le hall.

En ligne et en tenue de combat l’équipe nous attend de pied ferme et nous répartissent par groupe. Et c’est parti, le parcours du combattant commence : Footing, pompes, abdos, Le boot Dance Camp a commencé…(Mais ce n’est que l’échauffement)

Après 1 h de préparation physique et un bon p’tit dèj bien mérité, nous allons enfin toucher le Graal ; la « Danse ».

Répartis par classe de 30 stagiaires, ils se sont organisés de telles sortes d’être 1 prof pour 7 élèves, dès le 1er cours je me rends compte qu’il y a un réel suivi. Personne n’est écarté du groupe, ils sont là, nous observent, nous aident, nous expliquent, ils nous suivent individuellement peu importe le niveau.

Nous avons environ 8 H 00 de cours de danse dans la journée, de quoi se « gaver »  j’ai envie de dire !

Hip hop, House, Ragga jam, sol… chaque cours a un  lien ; que ce soit le ragga jam avec la House ou le hip hop avec le sol (mélange de contemporain) ou inversement. Chaque cours est une prise de conscience sur le cours suivant sans discontinu…

Plus que la pratique de la danse même, les Serial Stepperz ont voulu nous inculquer leurs valeurs, leur histoire et leurs inspirations à travers des projections vidéos (historiques pour certaines File:icon wink.gif)

Une inondation culturelle.

Et une fois le costume militaire enlevé l’ambiance était au rendez-vous, malgré la fatigue tout le monde a répondu présent  aux soirées chaleureuses et mouvementées,  animées par deux Dj de haut nom, Dj Yugson et Dj Guiu.

Un battle d’un niveau très surprenant… un show dès plus remarquable… et pour finir une remise de diplômes très émouvante. Chaque stagiaire diplômé  a pu remercier personnellement  les professeurs et inversement.

Je me permets de dire que les Serial Stepperz ainsi que les guests nous ont mis une grande gifle d’humanité et d’humilité. Ce fût un stage riche en émotion et en valeur. Rire, larme, persévérance, poussés physiquement et psychologiquement nous sommes allés au-delà de nos limites.

“IT’S TIME TO CHANGE THE RULES”

Et si personnellement j’ai des soucis avec l’autorité, j’ai compris le rapport avec la danse. La rigueur, la discipline et l’esprit d’équipe sont les clés de cet art.

Le Boot Dance Camp restera une aventure particulière gravée dans nos petites têtes de soldats.

Armée d’une gentillesse et d’une patience extraordinaire, les Serial Stepperz ainsi que les guests nous ont offert une prestation remarquable.

Chapeau bas pour le travail accompli et surtout un grand merci à vous tous :

Hagson,Babson,Malcolm,Karlos,Serge,Kapela,Mamé,Foued,Physs,Tip,Yugson,Ange,Mogwai,Marvin,

Laure,John,Guiu ainsi que Céline Lucas et tous le staff et l’équipe 372Pixels.

A l’année prochaine.